Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Association des Maîtres E de Paris
  • Association des Maîtres E de Paris
  • : Echanges et réflexions autour de l'identité professionnelle et autour des pratiques des enseignants spécialisés Option E
  • Contact

Rechercher

5 juin 2013 3 05 /06 /juin /2013 15:25

 

Etaient présents :

Laurent CARSAULT, Michèle SCHNEIDER , Pascale LEROY, Zdenka KUNDID,

Monique BODO - Membres du bureau au complet.

 

Hakima BENDJELTI, Georges BESNARD, Evelyne FUSTIER, Dominique THOBOIS,

Anne TOTH.

 

 

Ordre du jour :

- échanger sur  l'actualité et ce qui se passe dans nos circonscriptions. 

- point sur le colloque de Bordeaux, et ceux à venir (non abordé…faute de temps)

- point sur l'audience auprès de l'IA .

 

 

Répondre à la demande de la FNAME :

-  exposer (rédiger) les "styles" de maîtres E, en complément sur le travail autour de la "charte des maîtres E"

 

 

 1. Travail de la FNAME : 

 

La FNAME a multiplié des actions militantes : le travail autour de la Charte du maître E, la participation au Collectif Rased National, des courriers et des rencontres avec des élus.

La FNAME est force de proposition, le Comité Scientifique, les recherches-actions et les colloques contribuent à valoriser et à mieux faire reconnaître le travail du maître E.

Dans un avenir incertain, tout ce travail est d’autant plus indispensable.

 

 

 2. Point sur l’audience demandée à l’I.A. :

 

 

Une réunion intersyndicale à laquelle ont été conviées l’ AME 75 et l’ AREN 75 a débouché sur une demande d’audience auprès de l’I.A., dans le cadre de la carte scolaire:

Les adhérents AME s’interrogent sur le bien fondé de s’associer à tous les syndicats (FO, SUD, SE, CGT, SNUipp) pour cette audience. Il a été répondu que, d’une part, cette audience avait été demandée par les syndicats, et que d’autre part, la présence de l’ensemble des syndicats renforçait l’importance de cette rencontre.

Points abordés : nombre de postes, recréation de postes, carte scolaire, (voir compte-rendu des deux CR envoyé le 7 mai aux adhérents).

Le DASEN ne semble pas convaincu de la nécessité des RASED. Il attend le compte-rendu des IGEN.

Intervention d’une adhérente concernant Mme Boniface (inspectrice dans le 18ème) qui demande au RASED de travailler à un document où apparaîtra la complémentarité des dispositifs d’aide, et étendu à tout enfant aidé au sens large ; un PPRE explicite et efficace.

La question reste posée : sans maître E sur l’école , comment faire ? La pédagogie en classe doit-elle en ce cas être modifiée ? Comment ?

Le pilotage des IEN nous semble primordial ;

nous constatons que le cadre institutionnel diffère selon les circonscriptions.

 

Formation CAPASH :

  • 14 départs E,

  • 7 G

Il y a 14 E vacants, 16 départs en retraite et 10 à 12 postes E non pourvus sur Paris.

 

 

3. Groupe de travail sur la Charte Maître E à partir des différents

    mots-clés.

 

Il est nécessaire de décliner les styles personnels pour alimenter des explications en lien avec la charte.

  • Nous avons constaté que dans les 3 axes proposés dans la charte, l’évaluation n’apparaît pas.

  • Dans le terme « Dispositifs ajustés à ses besoins », nous pensons qu’il y a confusion avec le terme « démarche ».

  • Décliner des dispositifs (humain, matériel, spatial, temporel) en lien avec des objectifs.

 

 

Les objectifs amènent à des dispositifs :

Ressources élève

Dispositifs

Objectifs

humain

Ex : petit groupe de 4 élèves, ou individuel ou décloisonnement, ou ½ classe pour atelier etc….

A COMPLETER

matériel

 

 

Cahier de suivi pour faciliter la co-gestion avec l’enseignant référent (indispensable) ; si enseignant réticent prendre le temps d’expliquer.

Evaluations nationales : passation en classe et/ou en petit groupe ?

Support → type de support particulier ?

A COMPLETER

spatial

A COMPLETER

temporel

A COMPLETER

 

Fin de la réunion. Nous lancerons un sondage par le site doodle pour notre prochaine réunion de travail sur la Charte du Maître E afin d’arrêter une date et d’élargir la réflexion à un plus grand nombre.

Repost 0
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 11:00
  • Peu de présents à cette réunion, 8 personnes se sont déplacées  ce jour là dont une majorité des membres du bureau.
  • nous avons fait un état des lieux des RASED sur la France après les suppressions de poste et la nouvelle circulaire parue cet été.
  • en province beaucoup de postes surnuméraires ont été crées d'après la FNAME.
  • nous essayons de réaliser un tableau sur Paris de toutes les circonscriptions en relation avec l'AREN afin de demander éventuellement une audience à l'inspecteur d'académie pour pointer les manques et lui signifier l'importance des RASED et des maitres chargés de l'aide pédagogique d'une part et l'absurdité des différents fonctionnements en fonction des ICC d'autre part.
  • Évocation et proposition d'un intervenant à une de nos réunions.
  • Pierre Vermesch qui était présent au colloque de la FNAME cette année emporte l"adhésions des présents , le bureau reste ouvert à d'autres propositions.
  • Vous pouvez consulter sur le site de la FNAME les comptes rendu du colloque de Dole.

 

http://www.fname.fr/

 

  • les conferences seront consultables sur le blogde l'AME 75

.

  • En fin de réunion, nous avons échangé sur des albums intéressants à utiliser pour des difficultés de langage ,
  1. les livres de Brissiaud, "il croit que",etc.......
  2. albums: la grosse faim de ptit bonhomme,de Pierre Delye chez Didier Jeunesse.
  3. "verbes, sujets et compagnie, langue française mode d'emploi"; Bayard Jeunesse.
  • Nous envisageons éventuellement de rencontrer Mr Lussiez afin de faire le point sur l'état des lieux des RASED sur Paris et sur le formation et le devenir de RASED.
  • Vous pouvez consulter le rapport de l'inspection générale et le rapport du comité scientifique de l'AREN.
  • information :

 Réunion d'information syndicale du SNUipp “spéciale RASED : mercredi 9 décembre, de 9h30 à 12h30, à la Bourse du travail
Les suppressions massives de postes et les réformes rétrogrades du gouvernement marquent le renoncement à la réussite de tous les élèves. Les suppressions des 72 postes en RASED l'an passé et la création des 36 postes dit “Sout”dans l'académie de Paris en sont le symbole et posent des questions sur le non respect des spécialités, les postes non pourvus, les circonscriptions sans poste E ou G... Le SNUipp-FSU revendique une politique ambitieuse en faveur de la réussite de tous, des RASED en nombre suffisant et au complet en sont un outil indispensable.

 

  • bonne fin d'année .
  • Nous nous retrouverons mi février pour une deuxième réunion.

 

  • Nous vous demandons d'envoyer vos adhésions avant fin janvier afin de bénéficier des avantages de l'adhésion à la FNAME.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

NOM / prénom :

 

Poste :

 

Coordonnées personnelles :

 

 

Téléphone (facultatif) :

 

Mail :

 

 

 

 

 

J’adhère à A.M.E 75  (année scolaire 2009-2010)

 

Nom : ------------------------------------------------------

 

Prénom : --------------------------------------------------

 

Adresse personnelle : ------------------------------------

 

---------------------------------------------------------------

Type de poste : Adaptation – CLIS - faisant fonction

 

adresse de l'école de rattachement

 

Je joins un chèque de : 25euros

Adressé à l’ordre d’A.M.E 75

 

A renvoyer à l’adresse suivante :

A.M.E 75 chez Mme Deneuche

15 rue du Cambodge 75020 Paris.

                

 

Repost 0
Published by Anne Weiller - dans Echange de Pratiques
commenter cet article
5 novembre 2008 3 05 /11 /novembre /2008 21:39

Réunion de l’AME 75 le 14/10/08

 

Thème retenu :

Echanges d’outils et pratiques : maîtrise de la langue orale /écrite

18 personnes sont présentes (et parmi elles, 5 membres du bureau)

 

  1. Présentation de l’AME 75 par le président Laurent Carsault

·        Le Bureau excuse les absents, rappel des objectifs de l’association,

·        D’une part utiliser le blog pour faire des  propositions  communiquer ses attentes,

·         d’autre part, l’association AME 75 vit par les actions de chacun des adhérents et pas seulement par les  membres du bureau ; elle sera ce que chacun en fera.

·        Proposition de laisser un temps (15 minutes) à la fin de la séance pour débattre de l’actualité des RASED.

  

Après un tour de table pour se présenter, les échanges peuvent s’engager.

 

  1. Echanges outils pratiques

 

Une discussion s’est engagée sur

·        le temps consacré à chaque groupe

  • l’emploi du temps des élèves,
  • des maîtres E,
  •  des difficultés rencontrées.

Cela  a mis en évidence des pratiques très différentes et suscité des interrogations pour beaucoup d’entre nous. Cela pourra faire l’objet d’une réunion ultérieure.

 

Les collègues ont apporté :

 

Des jeux : Mes quat’zamis, observation et stratégie

Il faut cacher les petits animaux dans les gobelets et chercher où se trouvent ceux qui sont sur la carte

« Mes quat’zamis »

C’est un jeu très intéressant car il permet de faire évoluer la règle selon les élèves et les objectifs. Il permet de travailler la mémoire, l’anticipation, les stratégies, la logique par le langage. Il permet de travailler le tableau à double entrée.

 

1.      MES QUAT’ZAMIS : de EVEIL ET JEUX A.S.S.
Le but du jeu : Obtenir 4 animaux représentés sur une carte pour la valider.
Les animaux sont dans un gobelet, uniquement visible pour leur propriétaire.
Le jeu fonctionne comme un jeu de 7 familles.
Age concerné : 5 à 6 ans Le nombre de participants : 3 à 6
Durée du jeu : 10 à 15 minutes
Les atouts : Ce jeu permet d’aborder l’abstraction
Cela fait travailler prioritairement :

          Le langage,

                   La représentation mentale,

La mémoire,

         La concentration.

MES QUAT' Z' AMIS est une sorte de jeu des 7 familles avec des figurines à réunir.

Le matériel est constitué de 24 animaux différents, de 24 gobelets, ainsi que de cartes représentant chacune une association de 4 animaux.
Au départ, chaque animal est placé dans un gobelet; ceux-ci sont mélangés puis distribués au hasard aux différents joueurs. Puis chacun reçoit 2 cartes représentant les associations que chacun
doit réunir.
A chaque tour, un joueur demande à un adversaire s'il possède tel animal; si c'est le cas, le joueur doit donner le gobelet avec son animal à l'intérieur au joueur demandeur; celui-ci peut continuer sa quête; sinon il passe son tour.

Lorsqu'un joueur a réunit les 4 animaux figurant sur une carte, il annonce "Regardez, j'en ai 4 !" et montre sa carte et ses animaux; il garde la carte devant lui puis en pioche une nouvelle.
Le jeu se termine lorsque la pioche est vide et qu'un joueur expose sa dernière carte. Celui qui a le plus de cartes devant lui remporte la partie.

 

 

Des mots du sens Collection : Jeux éducatifs Discipline : Lecture
Niveau(x) : CP CE1 AIS Orthophoniste Cycle : 2


Ces deux ensembles de 4 jeux ont pour objectif de développer la conscience phonologique de l’apprenti lecteur. Ils favorisent l’accès aux unités sonores du langage oral (sons, syllabes) pour une mise en relation avec les unités graphiques du langage écrit.
Quatre jeux de lecture pour favoriser l’accès au sens et permettre la mise en
place d’activités différenciées de remédiation ou d’apprentissage de la
lecture. Ces jeux insistent sur la prise d’indices en lecture pour accentuer la
compréhension.
Jeu n°1 : Construire des phrases À l’aide des étiquettes mots, les élèves bâtissent des phrases en suivant les contraintes syntaxiques données par le maître.
Jeu n°2 : Lire des consignes En suivant les règles du jeu de loto, les élèves se familiarisent avec le lexique et la syntaxe spécifiques des consignes en associant une consigne à sa réalisation.
Jeu N° 3 : Les donimaux Selon la règle des dominos, les élèves rapprochent un texte descriptif de la représentation d’un animal constitué de deux animaux.
Jeu n°4 : Un texte, un livre Les élèves se familiarisent avec les couvertures des ouvrages de littérature de jeunesse en rapprochant un texte descriptif d’une histoire et la couverture lui correspondant.

 

 

La mallette « Des mots, du sens » Nathan

Elle contient 4 jeux pas tous très intéressants. Seuls le loto des consignes et le jeu de dominos (qui se rapproche de « Syllabozoo ») semblent avoir quelque intérêt.

Ils sont utilisables avec des Ce2 et Ce1.

Le loto des consignes :

Une collègue l’utilise comme approche d’un travail sur les consignes avant de passer à un autre travail : identification rapide de consignes.

Une collègue agrandit certaines planches du jeu et propose aux élèves de préparer un exercice pour la classe ou travaille à partir du listage des verbes.

Le jeu de dominos

Plusieurs utilisations possibles : lecture de non-mots puis éventuellement création d’un jeu pour la classe.

En CP, possibilité de reproduire des images à l’aide d’un imagier. Travail oral de comparaison. Création d’un abécédaire fantastique, de « Syllabozoo » individuels.

 

 

 

« Le cochon volant »

Il permet d’améliorer la connaissance du monde, le lexique, le langage, la catégorisation, l’autonomie.

On tire la carte d’un animal. Tout autour du plateau de jeu, sont disposées des cartes représentant les caractéristiques des animaux. Les joueurs doivent miser sur ces cartes. On passe alors à la vérification. (Attributs communs/attributs spécifiques).

Pour un travail semblable, on peut partir du livre : « Une maman pour Choco ». L’histoire d’un animal qui cherche sa maman. (Attributs communs/attributs spécifiques). On peut songer à la réécriture du livre, mais cela semble difficile.

 

 

Des outils : « le jeu des aventuriers »

Éditeur : Éditions pédagogiques du Grand Cerf

Prix lors de l'achat : 93,80 €

Nombre de joueurs : à partir de 2

Age conseillé : à partir de 8 ans

Durée : à partir de 10 minutes

Contenu : 36 cartes "scènes", 16 cartes "étapes", 66 cartes "objets utiles", 9 cartes "trésor"

Principe du jeu : En suivant le même voyage que les héros de l'histoire, les joueurs doivent élucider les énigmes rencontrées en décrivant les différentes situations et en les résolvant à l'aide des objets mis à leur disposition

Commentaire : Ce jeu de langage collectif et interactif demande aux joueurs d'analyser une situation, de la verbaliser aux autres et de formuler des hypothèses pour résoudre les différents problèmes rencontrés tout au long de leur parcours.

 C2 / C3 - travail sur le langage oral

- travail sur l’écrit

- travail sur l’imaginaire

- chronologie / cohérence du texte

- permet la construction d’une histoire

- situation d’écriture motivante

 

 

 

 

Des livres :

§  « Il croit que… »,

§  « C’est impossible »,

§  « ça commence comme… » De R. Brissiaud éd. Retz

§  le « Syllabozoo »

Présentation par les éditions Retz

 

Apprendre à parler, parler pour apprendre



Cette collection réunit des supports pédagogiques qui sollicitent fortement les dialogues entre l'enseignant et les enfants et entre les enfants eux-mêmes, et font interagir l'appropriation du langage et la construction de connaissances et de compétences.

PARLER POUR APPRENDRE...... à raconter une histoire

 

A partir de 4 ans, des albums qui favorisent la prise de parole et l'apprentissage.

 

1/ "Il croit que..." R. Brissiaud

L'histoire est présentée en deux doubles pages :

  • la première met en scène un personnage dans une situation qui permet de comprendre facilement comment le personnage réagit à cette situation ;
  • la seconde montre que la situation est en fait différente de ce que le personnage croyait.

Première double page de l'album "Il croit que..."

Un jeune homme monte l'escalier un bouquet de fleurs à la main : la jeune femme sur le palier, ravie, pense qu'il lui est destiné... 

Seconde double page

Déception de la jeune femme : le jeune homme offre le bouquet à sa grand-mère !

 

2/ "C'est pas possible..." R. Brissiaud, A. Ouzoulias

  • La première double page met en scène un personnage qui "rêve" d'utiliser un objet.
  • La seconde présente un objet insolite et ce personnage qui veut l'utiliser. Mais cet objet ne peut pas fonctionner "normalement". Il y a donc événement et déclenchement d'un récit qui raconte les espoirs déçus du personnage : "C'est pas possible... Il ne peut pas utiliser ce... Il risque de...".

 

PARLER POUR APPRENDRE...

  • ... à analyser la relation oral-écrit

1.   Ça commence comme...   R. Brissiaud

À partir de 4 ans, un album qui favorise l'analyse de la relation oral-écrit.

 

L'album présente une image par page, le mot associé en gros caractères ainsi qu'une petite phrase.

Chaque image s'inscrit dans une catégorie ou "famille" (saisons, vêtements, fruits et légumes, objets de la maison) représentée par un logo en haut de page. L'activité consiste à lire, par exemple le mot de la page de gauche en cachant l'image de droite avec le rabat de couverture.

 

Pour lire , l'enfant peut alors s'appuyer soit sur les indices graphiques (la syllabe notamment mise en valeur en gras dans le mot), indices phonologiques.

Exemple ici : Dans  "camion", on entend "ca" comme dans "carotte". Le rabat relevé permet de vérifier l'hypothèse émise et de la confirmer.

 

 

 

 

2. Le Syllabozoo    Un matériel conçu par André Ouzoulias

Sous une forme ludique, en jonglant avec les noms et les images de 24 animaux, le Syllabozoo permet aux enfants d'apprendre à segmenter et combiner les syllabes orales (activités phonologiques), ainsi qu'écrites (principe graphophonologique). Ce travail au niveau du composant (la syllabe), le plus accessible à tous les enfants, facilite la compréhension ultérieure du principe alphabétique.

Chaque fiche est découpée verticalement par le milieu, ce qui isole à la fois les deux syllabes du nom (tous les noms sont bi syllabiques) et les deux parties, avant et arrière, de l'animal. On peut ainsi former, par recombinaison, toutes sortes d'animaux chimériques, comme le "torpion" (avec l'avant d'une tortue et l'arrière d'un scorpion).

Deux jeux de caches permettent de masquer soit l'image de l'animal chimérique, soit son nom.

Dans le premier cas , le nom écrit, qui reste apparent, permet de savoir quel est cet animal : les enfants sont en situation de lecture. Ils vérifient leur anticipation en soulevant les caches.

Dans le second cas , c'est l'image qui reste apparente : les enfants doivent écrire le nom correspondant puis vérifient en soulevant les caches.

Dans ces deux situations (lecture et écriture), les trois posters, qui représentent les 24 animaux du Syllabozoo, constituent les références qui permettent à tous de réussir avant même de savoir lire.

 

LE MATERIEL COMPREND :

  • Un chevalet avec caches, qui contient les 24 fiches (soit 48 demi-fiches).
  • Les 3 posters-références avec les noms écrits au recto en minuscules pour les situations de lecture, et au verso en capitales pour les situations d'écriture avant l'usage de la cursive.
  • Un guide pédagogique de 24 pages qui présente des activités et une progression de la GS au CP, de précieux éclairages sur l'apprentissage de la lecture avant l'entrée dans le principe alphabétique, et des planches à photocopier pour des jeux complémentaires.

 

PARLER POUR APPRENDRE...

  • ... à analyser les relations sociales

A partir de 4 ans, des albums qui favorisent la prise de parole et la construction de connaissances sur le monde.

1.       La maîtresse, elle est gentille, mais...  R. Brissiaud

2.       Mon Papa, il est gentil, mais...   R. Brissiaud

À l'école comme en famille, dès qu'ils rencontrent l'adversité ou la réprimande, les jeunes enfants ont tôt fait de qualifier les autres personnes de "méchantes". Et pourtant, à d'autres moments, ces mêmes personnages sont sources de tendresse, d'entraide, de consolation et d'accompagnement dans les apprentissages. Et si l'adversité était justifiée ? Et si la réprimande visait le bien de l'enfant ?

3.       Dis Papi, c'est quoi le bonheur ?  R. Brissiaud, N. Lacombe

Quand on est petit, on imagine les plus beaux rêves sur ce que sera sa vie future dans l'espoir d'être pleinement heureux... Mais la réalité est parfois bien autre... Est-ce un échec pour autant ? La vie réserve parfois bien des surprises, y compris celui d'apprendre ce qu'est le bonheur...

 

Une démarche à propos d’ « Une histoire à 4 voix » d’Anthony Browne

 

Un travail mené pendant 2 mois en cycle 3 avec des élèves paralysés par le fait d’écrire.

 

Un travail oral qui aboutit à une production écrite (livret composé du texte de l’auteur auquel répondent ou accompagnent, pour chaque voix, les textes des élèves du groupe : ce qui forme un nouveau livre)

puis présentation dans la classe (travail sur l’auteur après lecture de plusieurs albums è présentation de l’auteur et lecture du livret).

 

L’objectif de départ: « adopter un point de vue ».

 

 

 

Point de départ possible : travail oral à propos d’une journaliste qui interview les témoins d’un accident.

è Travail sur l’album : chaque élève dispose d’un album petit format et il y a un grand album pour le groupe.

Introduction de l’album : ce travail débute par une lecture des images et une recherche d’un titre pour cette histoire.

 

Dans un deuxième temps : une lecture collective de l’album avec travail sur le lexique pour que chaque élève  entre dans l’histoire.

Travail sur le rapport texte/image. (Exemple : chaque voix a une typographie particulière, au passage à l’écrit chaque élève choisira à son tour une typo).

 

Le passage à l’écrit : 4/5 séances pour 1 voix.

 

En partant de son expérience, pour chacune des quatre voix, chacun va écrire un texte qui va venir s’insérer en complément du texte de l’auteur, en concordance avec celui-ci.

Pour écrire, ils doivent suivre les contraintes de l’auteur : action (rencontres) – temps (une après-midi) – lieu (le parc)

Ils doivent suivre le fil narratif de l’auteur, celui des autres élèves ainsi que le leur.

Tout le monde travaille en même temps : en attendant les plus lents pour travailler la voix suivante, les plus rapides travaillent sur les verbes (catégorisation…).

 

Ce travail est très valorisant pour eux puisqu’ils apportent aux autres élèves une production personnelle et cela  donne du sens à leurs apprentissages.

Tous les échanges qui ont eu lieu à propos de cette démarche :

Autant  Pour demander des précisions

Que  Pour apporter des expériences de travaux similaires ou différents aboutissent à la même conclusion :

L’importance pour les élèves du groupe d’apporter à la classe.

 

 

Pour ce qu’il est de l’actualité sur notre avenir, nous vous envoyons par mail les dernières informations.

 

 

Prochaine réunion prévue le mardi 27 janvier.

 

Le thème sera à définir, nous vous enverrons des propositions, si vous avez des suggestions, elles seront bienvenues.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Anne Weiller, Dominique Laumin - dans Echange de Pratiques
commenter cet article
25 juin 2008 3 25 /06 /juin /2008 13:03

Compte rendu de la réunion de l'AME 75 du 11 mars 2008

 

Dates à retenir :

Le 10 juin 2008: réunion de l'AME 75: bilan de l'année et élection du bureau

 

Samedi 21 juin 2008: intervention de Marc-Olivier Roux sur la méthode ACIM

 

 

1.Quelques échanges de début de séance :

 

  • Proposition de faire remonter par mail:a.weiller@numericable.com

  • ou sur le blog http://ame75.over-blog.fr/ les différentes modalités de fonctionnement des réseaux pour échanger et éventuellement programmer ultérieurement une réunion sur ce thème.

  • Le blog n'est pas utilisé. Il serait pratique de l'utiliser comme outil d'échange entre nous: tout commentaire et documentation transmis seraient ainsi classés et directement accessibles à tous; il suffit de cliquer sur « commentaire », dans le blog, ou de me transmettre directement vos propositions.

  • La mise en place du soutien scolaire pendant les vacances de Pâques.

  • Vous pouvez faire remonter vos remarques ou témoignages sur son organisation dans votre circonscription et si vous êtes sollicités et de quelle façon.

 

2.Le thème de la réunion : la co-intervention

 

Les collègues qui apportent leur témoignage interviennent, dans ce cadre pour le cycle 3.

Garder la maîtrise de l'intervention et sa spécificité s'avère indispensable afin que le maître E ne se retrouve pas en position de soutien et instrumentalisé.

 

Martine intervient une fois par semaine dans chaque classe de CM1 dans le cadre du rallye maths. Selon les objectifs qu'elle a fixés en concertation avec l'enseignant de la classe, elle choisit les problèmes qui seront travaillés par tous. Elle travaille avec un groupe d'élèves en difficulté dans la classe, pendant que les autres élèves travaillent aussi par groupes. Ce groupe reste toujours le même sauf au cours du dernier trimestre. A ce moment de l'année, ils sont intégrés dans les autres groupes de la classe.

 

Anne intervient dans une classe dans le cadre d'ateliers d'écriture. Elle dirige la séance préparée avec l'enseignante et apporte des aides spécifiques aux élèves en difficulté. Elle anime également des ateliers de résolution de problèmes.
Cette co intervention s'inscrit dans un projet de classe et permet de travailler en associant pleinement les élèves sans stigmatiser ceux qui sont signalés.

 

Laurent construit un projet en collaboration avec l'enseignant, avec un groupe d'élève dont un seul est en très grande difficulté d'intégration; cet élève, par ses compétences avérées en arts visuels sera le moteur du groupe, ce qui facilitera son intégration et sa « réhabilitation » au sein du groupe classe dont il s 'exclue .

 

Martine, dans le cadre des RAR (réseaux ambition réussite), intervient avec 5 collègues dans une classe de CM2 (liaison avec la 6ème puisqu'un prof de collège participe à ce travail). Ils travaillent sur l'écriture de contes. Les 5 groupes travaillent dans le même espace et vont changer d'intervenant au fil des séances puisque chaque adulte travaille un domaine spécifique : la structure du récit, la grammaire, …

 

De ces témoignages et de nos échanges, il ressort que ce travail peut être positif bien sûr pour les élèves en difficulté mais aussi pour les autres. Ils peuvent ainsi changer de regard sur leurs camarades et le travail qu'ils font en dehors de la classe avec le maître E (en effet certains élèves bénéficient aussi de l'aide en petit groupe). Les échanges avec les enseignants de la classe lors de la préparation des projets sont très bénéfiques et favorisent les échanges de pratique.

 

Ceux qui le souhaitent peuvent faire parvenir leurs projets de co-intervention pour qu'ils soient mis en ligne sur le site de l' AME
 
 
 
  Le 10 juin sera l'occasion de boire un verre ensemble .

 

Pouvez vous vous inscrire pour l'intervention de Marc Olivier Roux en nous renvoyant un mail.
Il est important que nous ayons une idée  du nombre de personnes afin de reserver une salle
Repost 0
Published by Anne Weiller - dans Echange de Pratiques
commenter cet article