Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Association des Maîtres E de Paris
  • Association des Maîtres E de Paris
  • : Echanges et réflexions autour de l'identité professionnelle et autour des pratiques des enseignants spécialisés Option E
  • Contact

Rechercher

12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 16:55

 

 

 

AME excusées avec BP : AME 86, AME 44, AME 35, AMEID, AME 60, AME 27, AME 72, AME 79, AME 13, AME 12, AMECOM, AME 81, AME 82

Présents : AME 06 Sylvie Dutheil, AME 17 Brigitte Coriton, AME 20 Sabine Carpita, AME 21 Denis Tavant, AME 25 Corinne Fernier, AME 28 Karine Graffeuil et I Briollais, AME 29 Geneviève Roch, AME 31 Isabelle Proust, AME 33 Hélène Delaire, AME 36 Mireille Sadois, AME 37 Catherine Lebelleguy, AME 39 Anne Marie Martin, AME 41 Philippe Mauclair, AME 45 Dominique Dessagnes, AME 45 Françoise Rousseau, AME 58 Sylvie Met Paret, AME 59 Servanne Cuypers, AME 67 Françoise Marsat, AME 70 Frédérique Vienney, AME 73 Sylvie Lathus, AME 75 Laurent Carsault, AME 76 Jean Luc Bobot , AME 77 Marc Lioret, AME 78 Hélène Philippon, AME 80 Jonathan Molina et Marylène Lefevre, AME 87 Claudine Baslion, AME 91 Martine Nollet, AME 92 Lydie Recouvert et Muriel Cheroute, AME 95 Sandrine Vallon

→Le quorum étant atteint, le CA est ouvert.

Prise de notes : Laurent Carsault

1) Présentation du BN :

Les membres du BN se présentent aux nouveaux collègues. 

-Quelques changements : Claude Lascombe devient vice-présidente chargée du colloque, Thérèse Auzou-Caillemet devient trésorière adjointe, les autres postes restent inchangés. 

-Candidatures Bureau National : Marc Loret (77), Servane Cuypers (59), Dominique Dessagnes (AME 45)  qui entre au BN pour l’organisation du colloque 2013

  → vote : les 3 collègues sont élus à l’unanimité.

 

2) Point financier : 

a)     Etat des adhésions :

47 AME adhérentes à ce jour, pour 814adhérents soit 167 adhérents de moins. 15 AME n’ont pas encore ré-adhéré.

 Constat : l’an dernier, les adhésions complémentaires se sont faites autour de mai, en prévision du colloque. Cette année, crainte de perte d’adhérents du fait de l’incertitude/postes amenés à être supprimés.

 

b)     Point sur le budget prévu à partir de 5 points pris en compte :

 

Suite à l’AG de Rouen, le Bureau de la FNAME a retravaillé le budget 2011/2012. Plusieurs points nous ont posé question :

-Le fait qu’on ait mandaté un expert-comptable a obligé le BN à retravailler les budgets différemment.

-Jusqu’alors, le budget était étudié et transmis pour l’AG, à une date où toutes les « entrées colloque » étaient sur les comptes sans qu’aucune facture n’ait été payée, ce qui donnait l’illusion d’une richesse.

-Remise en question de la pérennité de la FNAME par l’expert-comptable : lecture de la lettre de ce dernier par Alain “.... si le déficit structurel de l’association se maintient sur l'exercice suivant, les réserves de l’association seront absorbées et la pérennité de celle-ci sera remise en cause.”

Présentation du tableau des dépenses faites par les AR à partir des bilans financiers, cf. annexe

 

c)      Etat des comptes à ce jour :

Ce qui est important à savoir pour décider du fonctionnement de la FNAME, c’est l’état réel des « fonds propres ».

 Présentation du budget de la FNAME « revu et corrigé par le BN»

cf. annexe

Constat : en décembre 2012, toutes les factures du colloque ont été payées mais les adhésions ne sont pas encore rentrées. Donc, en décembre 2012 : les fonds propres s’élèvent réellement à 14.000 €.

Même après avoir retravaillé le budget, on a encore du déficit à prévoir.

L’objectif étant donc d’examiner ensemble ce qui peut être réajusté.

Les mesures qui seront décidées aujourd’hui seront mises au vote du CA de  mars 2012.

Les inquiétudes portent sur :

Les ventes qui ne se feront pas forcément à la hauteur du montant initialement prévu : contexte peu propice aux ventes (budgets resserrés pour chacun, moins ou pas de formations, initiale pour les PE et ASH).

Le budget est bâti sur un nombre d’adhérents qui ne sera peut-être pas le même que les autres années, donc perte probable d’adhérents.

Utilisation sur fonds propres : 7 300 € prévus. Un collègue pointe le fait que les « fonds propres » ne sont pas réellement des fonds propres puisque issus des bénéfices des colloques.

Suite à une remarque sur le temps d’explications/finances à passer en CA, Nadine annonce la création de la « commission finance », point vu ultérieurement.

 Proposition de Corinne Fernier pour les ventes : envisager un lien vers les étudiants pour relancer les ventes. Jean-Luc Bobot  évoque le malaise ressenti par l’idée qui avait été dite à La Rochelle que tout allait bien parce que beaucoup des fonds propres, et rappelle que tout peut aller très vite dans une association.

Nadine présente l’état du compte à ce jour, avec

-Présentation des dépenses liées aux AR sur plusieurs années : environ 38 000 € ont été dépensés pour les AR et commission colloque depuis 2007/2008, sans compter les dépenses liées à GTCS et à celle d’UCP cette année.

Remarques : on voit qu’on ne peut pas dépenser ce qu’on n’a pas, donc faut-il envisager d’arrêter les AR et le travail des commissions ?  Pertinence de la création d’une nouvelle commission, la commission finance ? Cette commission pas coûtera rien, le travail se fera via internet et en présentiel sur un temps décroché le jour du CA.

Tous les bénéfices des colloques ont servi à financer les AR depuis 2007 avec présentation des dépenses faites depuis 2007, présentation qui s’appuie sur les bilans financiers présentés en AG

 

d)     Proposition des mesures à prendre pour ajuster le budget en fonction de la réalité.

-Non prise en charge des repas des CA et commissions à compter du CA de mars.

-Proposition d’annuler le CA de septembre 2012, parce qu’en septembre, les comptes de la FNAME sont clos depuis le 31 août.

-Trouver des salles gratuites pour les commissions (pour le BN/CA : écoles impossible sur temps scolaire).

-Réduction du point dépenses « communication » : 600 € au lieu de 2000 € pour 50 € frais téléphone, 200 € impressions, ce qui permet d’économiser 1400 €.

-Réduction de 2000 € des frais de réception.

-Reste la question de la commission colloque dans le cadre de la préparation du colloque.

Il manque encore 1 366 € avec ces propositions et nouveaux calculs et sans prise en charge de l’AG de Bordeaux.  


Toutes ces propositions doivent être discutées en AME pour pouvoir être votées au CA de mars 2012.

Claude rappelle que les frais d’infographie apparaissent déjà dans ce projet de budget revu à la baisse parce que l’infographiste a déjà travaillé sur les affiches et plaquettes.
Remarque : les bénéfices d’un colloque qui devaient servir à financer le futur colloque ont souvent été dépensés avant le colloque. Désormais, les inscriptions colloque seront déposées sur un compte « Commission colloque » pour que cet argent ne soit pas utilisé pour une  autre dépense, ce qui permettra aussi d’avoir une trace.

 

e)    Ventes DVD, RETZ:

RETZ4 : 58 dons. 181 ventes ;  Constat de baisse des ventes. Proposition d’envoyer à tous les IEN, à l’Université, à tous les IUFM, aux maîtres d’accueil qui reçoivent les étudiants Master, une plaquette présentant toutes les productions FNAME, avec les tarifs et bon de commande (via internet).

Brochures PAEDI : il en reste 33, 55 ont été vendues, 46 ont été données  + 15 au groupe PAEDI + 1 à la FNAREN et 1 à A OUZOULIAS.

DVD Rouen : pour le moment, 31 souscriptions.

Proposition d’un dépôt-vente dans les AME : cela semble difficile. Jean-François propose aux collègues du CA de présenter les ouvrages FNAME à tous les maîtres E existant dans le département, même non adhérents.

Pour les formateurs : leurs suggérer qu’ils investissent plutôt dans des ouvrages tels que les livres RETZ via la FNAME  plutôt que dans les publications commerciales, ce qui serait un acte militant.

Rappel : les ouvrages FNAME peuvent être payés avec des » bons mairie ».

Point DVD : peuvent-ils être diffusés dans des lieux de commercialisation tels que librairie ?... sous la forme de dépôt-vente. Réponse : le problème, c’est que ça ne parle pas d’emblée à une personne qui ne connaît pas la FNAME ou les maîtres E.

f)       Création d’une commission finances :

Proposition et lecture du texte par Nadine, cf. annexe. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire dès maintenant (jour du CA) ou par internet, pour mise en place dès le CA de mars 2012 à l’adresse fname@fname.fr .

 

g)     Choix du cabinet expert-comptable : présentation des 2 devis, vote.

Certains experts comptables disent d’emblée qu’ils ne s’occupent pas des associations comme la nôtre.

Les 2 devis présentés par Nadine sont équivalents : Nadine propose le cabinet qui se trouve dans sa commune, proximité qui facilitera le travail.

Montant du devis : 1200 € HT. (60 €/H pour 20 heures)

→Cabinet STREGO à Périgny. Expert comptable Emmanuel Vidal : choisi à l’unanimité des votes.



III) Points sur les colloques :

a)     Bilan colloque de Rouen :

Un contenu équilibré : tout le monde a été satisfait.

16 400 € de bénéfices (dont il ne restait en décembre 2011 que 14 000 €, ce qui a alerté/l’utilisation des fonds « bénéfices colloque »)

Des subventions conséquentes.

Une soirée festive (photos en fond) : 216 couverts, plus de 100 danseurs sur la piste à un moment donné.

DVD : en cours de fabrication, mais un souci avec le CRDP qui a mal estimé la demande ; mais en cours de règlement, sachant qu’il est impossible de réinjecter de l’argent sur ce point DVD, donc cela devra faire l’objet d’une négociation, l’erreur d’appréciation étant du côté du CRDP.

Le plus : du beau temps en Normandie pendant 3 jours !

Cf.  bilan colloque Rouen en annexe.

 

b)     Préparation du colloque de Bordeaux :

Aspects matériels et organisation :

- Salle : toujours la même au rocher de Palmer, pour tout.

- Salle pour l’AG et CS : fournie gratuitement.

-  3 salles : celle de 650 p + une salle en vidéo transmission pour 250 à 350  personnes.

-Captation Vidéo transmission : toujours en cours de travail, nouveau RV car

proposition du CRDP reste trop chère. Contact d’un réalisateur indépendant pour voir ce qui peut être proposé. Le technicien du rocher de Palmer autorise la possibilité de prise d’images par 2 personnes bénévoles qui utiliseraient les caméras de la salle.

DVD : pour le moment, non budgétisable sur le budget FNAME. Mais au moins un travail sur le stockage des images qui pourrait être utilisé pour une alternative au DVD.

 

Le budget du colloque de Bordeaux : cf. annexe

-Présentation du budget de Bordeaux à 950/650 entrées : la mauvaise nouvelle, c’est l’absence de subventions pour le moment. Une seule subvention sûre : 1500 € de la MAIF (pour rappel, à Rouen, des engagements étaient déjà présents). Pas de réponse positive ou pas de réponse du tout de la part de certains interlocuteurs. Subventions : en difficulté parce que les collectivités territoriales, en difficulté aussi, ne peuvent distribuer des subventions qui ne sont pas dans leurs lignes de subventions. Demandes en attente pour le moment. Seule réponse positive : l’attribution de cartes tramways. Conseil régional : un RV a permis « d’envisager » de faire rentrer cette demande de subvention dans une ligne, notamment sur la question de l’université, si ouverture des inscriptions aux étudiants. Actuellement, la CUB est très contrôlée par la cour des comptes et ne peuvent entrer que des dépenses liées au transport. La mairie de Cenon ne peut s’engager que sur la fourniture matérielle du type tables et installation de matériel.

-Claude présente les mesures d’économies qui sont proposées sur le budget de Bordeaux (hébergement du BN de juin chez l’habitant, soirée festive payant pour le BN et autres invités habituels autres que les intervenants, réduction des frais de publipostage).

-Le GRAIG propose d’augmenter le tarif colloque : pour les adhérents 40/50 € (avant/après le 30 juin 2012) ; pour les non-adhérents 60/70 € (avant/après 30 juin) ; tarif étudiants 15 €/journée ; partenaires FNAREN/AFPEN 60 € ; 70 € pour les autres

Vote en mars, après discussion en AME.

       

Ouverture des inscriptions aux étudiants, avec possibilité d’inscriptions à la journée : permet de justifier la demande de subvention. Obligation de bloquer un nombre de places réservées aux étudiants. AME49 : l’ouverture aux étudiants est une bonne idée mais garder la spécificité E.

Remarque d’une collègue : les collègues font remonter que déjà beaucoup d’augmentations sont demandées, et qu’une augmentation du tarif du colloque n’est pas souhaitée pour le moment, avec proposition d’attendre pour voir comment ça se profile (en terme de nombre d’inscriptions, obtentions de subventions et autres) avant de décider une participation supplémentaire.

Laurent (AME75) rappelle que le travail du BN est là, qu’on ne peut pas « pinailler » sur certains points, on doit faire confiance aux collègues du BN et à la future « commission finances ».

Jean-Luc (AME76): chaque AME a une responsabilité pour présenter l’inscription au colloque de Bordeaux comme un acte fort et militant sur le plan professionnel.

Corinne (AME39): si j’étais dans la position de ne pas conserver mon poste de maître E, j’irais doublement (acte militant). Sous réserve d’obtenir les autorisations d’absence…

Laurent : on peut aller au colloque pour se faire plaisir et pour le métier. Là c’est complètement différent : on choisit d’aller au colloque comme acte militant. Obligés de le présenter aux AME comme un acte militant / au métier.

 

Question : le CA a-t-il légitimité pour décider de l’augmentation de l’inscription et pour voter le budget de Bordeaux revu et corrigé ? Oui, le CA peut prendre des décisions. →Le vote de l’augmentation sera fait au CA de mars.

Proposition de Dominique (AME45) d’une AG extraordinaire aux frais de l’AME représentée : Thérèse AC rappelle que cela créerait une inégalité, certaines AME n’ont pas forcément les moyens d’assumer les dépenses liées à ce déplacement.

Rappel de la législation sur le fonctionnement des associations par Thérèse AC : le CA d’une association a toute légitimité pour voter un budget révisé.

 

 

IV) Points sur les commissions et AR (PAEDI, UCP) :

a) GTCS : Proposition d’une Charte   (F Boule-GTCS)

Après la table ronde du colloque de Rouen, le GTCS s’est réuni une première fois le samedi 21 janvier 2012, pour commencer à travailler sur la proposition que François BOULE a faite à la FNAME ce samedi 22 octobre 2011, celle d’aller vers l’élaboration d’une Charte.

Dans la perspective d’une réflexion croisée entre les questions de terrain et le regard plus extérieur des chercheurs, les membres du GTCS invitent dès maintenant toutes les AME à faire remonter, si possible avant le CA de mars 2012, des exemples de pratiques, formes de travail ou écrits réalisés en AME, concernant l’un ou les 3 “piliers” de l’identité professionnelle du maître E, dégagés par le GTCS (cf. courrier aux AME). Le GTCS a prévu d’inviter 4 chercheurs à la prochaine réunion de travail (12 mai 2012). Le groupe se donne comme objectif de pouvoir présenter lors du prochain colloque (octobre 2012) une ébauche de charte, qui resterait à finaliser ensuite.

Suite au départ de 4 de ses membres, le GTCS ne compte plus que 12 membres.

 

b)     UCP : Convention OUZOULIAS

Début de la 4ème année, le groupe continue de travailler sur un document spécifique pour finaliser cette AR (document numérique donc pas de frais supplémentaires).

Réunion le 3 décembre 2011 : poursuite du travail sur le test d’évaluation en GS, participation d’une consultante scientifique, Carine Royer. Présentation de la convention par Sylvie.

Le diaporama présenté à La Rochelle sera accompagné par un texte disponible sur le site pour aider à la présentation de cette action recherche par les maîtres E qui le souhaiteraient.

c)     PAEDI

Rappel par Alain des modalités de mise en place des journées de formation proposées par le groupe PAEDI.  Corinne Fernier précise les contenus des 2 journées qui ne sont pas obligatoirement consécutives, mais qui le seront sans doute pour des raisons financières. 1ère journée : sur les écrits professionnels du maître E. 2ème journée : le geste professionnel, partenariat, les véritables actions de partenariat. 3 collègues, Françoise Bernard, Chantal Simon et Corinne Fernier se proposent pour recueillir les demandes des AME puis en fonction des disponibilités et localisations de chacune, l’une ou l’autre animeront les journées de formation. Le lien avec la FNAME est centré sur la circulation des informations et le renvoi des infos au groupe PAEDI. Actuellement, 2 AME se sont manifestées (59 et 14), attendent le protocole qui sera transmis par la FNAME. Actions : opérationnelles après mars 2012. Les démarches se font entre les AME et PAEDI.


V) Actualités / RASED :

a)     Actions avec les partenaires :

-Un CR de la Table Ronde (3 pages) a été rédigé par la FNAME, à la demande de la FNAREN, pour un article dans la revue FNAREN « Envie d’école ».

-Forum des RASED : le compte-rendu des conférences est en cours de finalisation par les partenaires (25 à 30 pages).

Collectif RASED, réunions du 11 et du 18 janvier 2012. Diffusion du « 4 pages collectif RASED » et communiqué de presse + A4 avec 3 cartes à dupliquer sur bristol pour permettre la distribution et l’envoi. Appel à rassemblement au métro Luxembourg (cf. mail)

 

b)     Lettre aux candidats : participation aux projets politiques Education avec envoi d’une lettre : vote

 Les 3 points renvoyés par AME : l’expression « participation aux projets politiques » interpelle.

S’agit-il d’une participation à l’élaboration de leur projet ? Non.

S’agit-il d’une demande de prise de position dans leur projet « Education » / l’aide aux élèves en difficulté ? Oui

-        Pas d’envoi aux candidats : 0   

-        Envoi à tous les candidats : 40 voix               

-        Envoi  certains candidats : 8  

-        Abstentions : 2  


 c) Questions diverses :

Question envoyée par l’AME87
“ Nous avons réfléchi que plutôt qu'un collectif national RASED, il serait peut-être plus intéressant de créer une Association regroupant toutes les spécialités RASED. Association qui aurait un statut et donc plus de poids que le collectif auprès des interlocuteurs décideurs comme le gouvernement, les députés... Cette association aurait comme objet la défense des RASED, nos associations (FNAME, FNAREN) continuant à s'occuper de la spécificité professionnelle.”

Précision d’une collègue du 87 : suite à la diffusion du film FNAREN, on voit bien le travail du maître G mais pas assez celui du E, donc idée de créer une super association RASED qui mettrait en évidence les 3 pôles du travail RASED.

Principe de réalité : en terme de participation des personnes des BN de FNAME, FNAREN et AFPEN, cela paraît difficile d’augmenter le nombre des missions (et le coût donc).

Dans le 31 : cela a été envisagé aussi, avec l’idée aussi d’ouvrir sur un colloque RASED.

Sylvie MP rappelle que la journée Forum des RASED est bien une journée RASED organisée par les 3 fédérations RASED.

Thérèse AC  précise qu’en termes de coût de salle (au-delà de 1500 personnes) on atteint des sommes colossales.

Claude rappelle que cette idée de « colloque RASED » a déjà évoquée, que l’AFPEN est opposée à un regroupement des 3 fédérations et que la FNAREN n’y est pas  favorable.

L’idée a été soumise lors de la réunion des 11 et 18 janvier 2012 du collectif RASED : les associations représentées étaient non favorables à cette idée d’une seule fédération RASED.

Par les BP, les AME44 et 72 pensent qu’un collectif ne serait pas forcément  mieux.


d)  Actualités des départements / carte scolaire, les nouvelles suppressions de postes :

Alain rappelle que sur le site les infos sont mises à jour très régulièrement, avec remontées des départements, lettres de soutien, initiatives locales avec des exemples de lettres dont les adhérents peuvent s’emparer pour les utiliser. Voir la page d’accueil sur le site de la FNAME rubrique « Avenir RASED »

Les mesures annoncées dans les départements sont des informations souvent officieuses, qui sont à confirmer dans les jours ou semaines à venir par les publications officielles des cartes scolaires) :

77 : officieux  - 34 postes RASED : 24 E et 10 G supprimés. Postes E semi-sédentaires sur écoles Eclair.

75 : entre 30 et 40 postes supprimés, actuellement on en est à 36 postes rendus. Sur 23 à rendre ?

73 : les syndicats reportent le groupe travail du 1er février, seraient supprimés 2G et 1 E, redéploiement en faisant un savant calcul basé sur la population scolaire de chaque circonscription + un coefficient de difficulté basé sur les résultats aux évaluations nationales, donc 3 postes déplacés

31 : 98 postes supprimés dont 18 vacants depuis l’an dernier et 80 postes RASED supprimés, avec remise au mouvement de 21 E et 21 G (donc pourvus en fonction des demandes à l’ancienneté).

37 : 25 hors classes doivent être rendus mais aucune information, pas de départ en formation CAPA-SH pour l’an prochain, les 2 collègues actuellement en formation ont été prévenus qu’ils n’auraient pas de postes.

78 : 65 postes enseignants hors-la-classe seront touchés, 47/48 postes vacants actuellement, seront supprimés en priorité. Pas d’information à l’heure actuelle sur la façon dont les suppressions ou redéploiement seront faits.

92 : sources Snuipp, sur 93 suppressions, 81 seront RASED, 52 E dont 25 occupés et 27 vacants, et 29 G.

70 : fermeture de 5 postes E et 1 G, ouverture d’un E, les postes vacants ne seront pas prioritairement fermés. Selon l’administration, pas de dégâts humains, les prospectives semblent avoir été faites sans concertation avec les personnels concernés. Des postes remplaçants ont été supprimés.

06 : 45 postes RASED seraient fermés sur les 62 à rendre.

33 : entre 2008 et 2012, déjà 80 postes RASED ont été supprimés, pour 2012, 90 postes E sur 124 doivent être supprimés. Lecture de la lettre du recteur. L’IA 33 ancien enseignant spécialisé, a décidé de ne pas toucher aux G, peu nombreux, parce que perspective de maintien du peu de RASED restant. L’ironie : actuellement, il reste 54 G, après fermeture des E, restera 34 E donc conseil de passer le CAPA-SH G.

95 : rien d’officiel pour le moment, officieusement, le 95 doit rendre 28 postes, qui ne seront que RASED + 18 postes RASED supprimés, donc 46 postes RASED supprimés, pour envisager les ouvertures de classes nécessaires à cause de hausse population scolaire.  Encore 160 postes E actuellement. Actuellement, le scénario annoncé ne paraît pas tenable. Après suppression, il restera 15 G.

Corse : 1 E, 1 G + 2 CPC départs retraite seront fermés, volonté de ne pas toucher aux RASED.

29 : sur les 40 postes à rendre, 18 postes RASED : 6 E en poste et titulaires, 2 en formation E, 2 G en poste, les autres postes vacants + 1 départ retraite psy. L’IA insiste sur l’importance de l’aide personnalisée (satisfaction des parents et enseignants), annonce le changement des missions, avec moins ou plus d’aide directe mais conseils aux enseignants. Une audience au rectorat à Rennes le 25/01 : peu de monde reçu, le recteur invoque les consignes de non remplacement d’un fonctionnaire / 2 qui part à la retraite. Ecoute mais aucune réponse. Des actions d’occupation des écoles qui commenceront dès lundi 30/01/2012.

67 : l’IA a fermé 108 postes au total, mais sans précision ZIL ou RASED, dans quelle proportions, avec maintien d’un réseau / circo au minimum, plus de G ni de F qui partent en formation l’an prochain.

17 : une quarantaine de postes à rendre dont 10 RASED et/ou remplaçants sans savoir si E ou G ou remplaçants ; 21 postes classes seront fermés.

76 : fermeture des postes par ff donc 13 G et 18 E, + beaucoup de classes fermées pour rendre 130 postes.

49 : 48 postes à rendre, CTP hier, donc 12 postes E fermés en ZEP, 3 postes E retraitables fermés, 2 postes G retraitables, 2 G en longue maladie fermé, donc 25 postes pris sur les RASED. Des fusions de circonscriptions, dans ce cadre, 2 postes E et 1 G seront fermés.

21 : pas trop d’infos. 51 postes à rendre.

41 : 20 postes à rendre, 15 RASED (3 E, 8 G et 4 psys) seront supprimés. 2 ou 3 collègues E devront reprendre une classe. Redéploiement pour faire un maillage du département. 22 antennes, 22 psys, 22 E et 11 G. des bruits de glissement d’une formation à l’autre pour combler les manques, y compris en D et F.

87 : déjà l’an dernier, les circonscriptions étaient équilibrées, cette année tous les E qui ne sont pas en ZEP sont supprimés. 11 E se retrouvent sans poste.

45 : 29 postes à rendre, pas d’infos pour le moment, mais cette année, 12 postes vacants en E et G, seront fermés prioritairement. Les décisions seront prises sans doute la semaine prochaine.

36 : 43 postes RASED  seront supprimés, 5 postes de titulaires seront utilisés en variable d’ajustement selon les besoins (32 classes seront supprimées).

28 : tous les personnels RASED invités, fermeture et ouverture équilibrée, donc 32 postes à rendre sur hors classe. En fin de compte, 12 postes RASED supprimés dont 7 E et 5 G, dont collègues retraitables + postes en IME pour enfants handicapés de + de 16 ans. + présentation de l’évolution des nouvelles missions avec présentation d’un dispositif qui correspondrait à la classe relais du secondaire, donc un pôle E, G et psy, où les élèves en rupture seraient en partie sur leur classe en partie pris en charge par le E, le G ou le psy. Un pôle d’expérimentation/circonscription qui pourrait être généralisé selon les résultats. Pour les formations, D et F prioritaires mais pas de G, peut-être E. pour le moment, juste des projets, mais rien n’est arrêté.

25 : 42 postes supprimés, 14 assistants de langue, mais pour le reste, pas de confirmation, beaucoup de G seraient supprimés, L’IA cherche à repositionner les personnels, les zones urbaines vont souffrir des suppressions. Missions : appelées à changer, travail sur des périodes ciblées du type Maclé.

39 : l’IA récupère 61 postes dont 12 postes RASED vacants.

59 : 37 E et G sur 204 postes à rendre. Dans le 62, beaucoup de postes à rendre. Effectif en baisse.

80 : 75 postes à supprimer, 10 postes RASED seraient supprimés (1 par circonscription, 5 E et 5 G)

27 : 36 postes à rendre ; pour le moment, peu ou pas d’annonces précises concernant les postes RASED ; on nous dit que les postes RASED devraient être préservés, que les suppressions porteront sur les décharges de PEMF et de direction, sur les postes de remplaçants et postes de soutien ; mais l’IA annonce 70 à 75 fermetures pour 25 ouvertures (420 élèves en plus à la rentrée 2012) ; dans un article Paris-Normandie du 25/01/2012, l’IA annonce que ses choix seront guidés et fait « au plus près des réalités des circonscriptions » et dans le souci « d’améliorer les résultats ». L’accent sera porté sur la lutte contre l’illettrisme, l’aide à la difficulté scolaire avec des enseignants de RASED qui interviendront là où il le faut, plus longtemps et dans la classe et non plus en dehors et au coup par coup (citations de l’article). Il semble (info déléguée syndicale) que l’IA prépare un « Projet départemental RASED » avec modification des missions. Alors que le document de travail « carte scolaire » a été transmis aux syndicats, celui concernant les postes ASH est manquant, les IEN et l’IA travaillant toujours dessus (source syndicale). Un IEN annonce déjà une modification des secteurs de travail et des modalités de travail des enseignants spécialisés pour la rentrée 2012.

58 : 28 postes à rendre dont 8 postes hors classes.

13 : 159 hors classes à rendre, donc 130 postes RASED visés.

91 à priori, fermetures de 27 E sur 142, 19 G sur 78 et 1 psy sur 79

 

Remarque : malgré des disparités départementales en terme de décisions prises/postes RASED, il semble que les politiques des IA et recteurs répondent à une même logique et à des schémas sensiblement identiques/l’évolution de nos missions et modalités de travail

 

Actions possibles et réactions des collègues:

 

Proposition de Laurent C. : mieux expliquer, mieux communiquer ?

Rappel que la communication sur les RASED et le travail des enseignants spécialisés s’est faite, se fait (cf Rapport des députés/audition des associations et syndicats sur la question des RASED) vers les politiques et l’administration, mais que cela ne change pas leur souci n°1 qui est de récupérer des postes et de répondre à une logique comptable et non de chercher à mieux comprendre ce qui est proposé sur le terrain dans le domaine de la difficulté scolaire.

Mieux communiquer oui, mais surtout en direction des familles, des parents plus que vers les politiques ou institutionnels.

33 : appel à manifester à Paris, le 31/01/2012. Le 2/02, le collectif RASED a été invité par l’IA pour discuter des suppressions massives des postes RASED. Le 13/02, appel à la grève dans le primaire. Proposition d’une chanson (appel aux artistes… ?) ou d’un clip/vidéo à faire passer via internet ?

73 : il existe un film, publié par l’INS-HEA, sur les RASED. Voir sur site de l’INS-HEA.

31 : propose un Haka, expérimenté le 31/01 (à diffuser aux AME via internet ?)

 87 : film FNAREN avec invitation d’une pédo-psy du CMPP qui a bien fait passer l’idée du travail du maître E.

Idée d’actions visibles, « choc », symboliques, qui touchent à des idées fondamentales ?

 

Fin du CA à 18h                                                                                Ageca-177, rue de Charonne-Paris

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by p/o M B - dans Documents FNAME
commenter cet article

commentaires